REVUE MEDICALE DE LIEGE - ACCUEIL
La Revue Médicale de Liège est un outil de formation médicale continue s'adressant tant aux généralistes qu'aux spécialistes et aux étudiants.

EN FR

2022 - volume 77 (4)

 
Céline Grégoire, Lauréate du Prix Désiré et Maurice Jaumain 2021. Pour son projet sur les rejets hyperaigus de cellules CAR T allogéniques TCR et CD52 éditées

Jacques Boniver, Pierre Lefèbvre

Rev Med Liege 2022, 77(4),197-198

Résumé non disponible

L’image du mois. Pseudoanévrysme iléal post-traumatique

Grandjean F, Brisbois D

Rev Med Liege 2022, 77(4),199-201

Résumé : Les anévrysmes artériels viscéraux sont rares, d’autant plus s’ils se situent au niveau du réseau artériel mésentérique supérieur et de ses branches (dont les artères iléales). Le risque principal est leur rupture, raison pour laquelle une prise en charge rapide est nécessaire. L’angioscanner abdomino-pelvien constitue le gold standard, permettant diagnostic et planification thérapeutique. Le traitement habituel est chirurgical, cependant, la technique percutanée endovasculaire peut être réalisée de façon sûre et efficace. L’utilisation de coils avec embolisation en «sandwich» de l’anévrysme est préférée.

Cas clinique. Rupture utérine en début de grossesse sur cicatrice de césarienne

Salsac N, Brichant G, Petit P, Chantraine F, Nisolle M

Rev Med Liege 2022, 77(4),202-205

Résumé : La grossesse sur cicatrice de césarienne est une forme rare de grossesse extra-utérine mais dont la fréquence augmente en raison du nombre croissant de césariennes et du progrès de l’imagerie médicale. Il en existe deux types en fonction de la profondeur d’implantation : le type I endogène et le type II exogène. Dans les cas d’une grossesse sur cicatrice de césarienne de type II, la complication principale est la rupture utérine qui pourrait engager le pronostic vital de la patiente. Un diagnostic et un traitement précoce sont donc primordiaux pour la patiente. Nous rapportons le cas d’une patiente en début de grossesse avec un antécédent de césarienne qui se présente pour des douleurs abdominales aiguës dues à une rupture utérine.

Immunothérapie cellulaire au CHU de Liège : avancées, défis et perspectives

Grégoire C, Servais S, Willems E (1), Baudoux E, Lechanteur C, Briquet A, Bettonville V, Detry O, Erpicum P, Jouret F, Louis E, Baron F, Beguin Y

Rev Med Liege 2022, 77(4),206-211

Résumé : L’immunothérapie cellulaire consiste en l’utilisation de cellules du système immunitaire comme arme thérapeutique. Dans ce domaine en évolution constante, les stratégies thérapeutiques développées au CHU de Liège sont la greffe de cellules souches hématopoïétiques, les cellules stromales mésenchymateuses et la thérapie ciblée par cellules CAR-T («Chimeric Antigen Receptor T cells»). Les deux premières approches représentent une forme de thérapie cellulaire non ciblée, développées depuis de nombreuses années. Si la greffe de cellules souches hématopoïétiques est établie comme le traitement de référence de nombreuses hémopathies, les cellules stromales mésenchymateuses sont, quant à elles, toujours à l’étude dans diverses pathologies (notamment maladie de Crohn, transplantation d’organes, COVID-19 et fibrose pulmonaire). À l’opposé, les cellules CAR-T représentent une immunothérapie ciblée, développée récemment et extrêmement prometteuse. Cette modalité thérapeutique a déjà révolutionné le traitement des lymphopathies B, et elle possède le potentiel d’en faire de même pour de nombreuses autres pathologies dans un avenir proche.

Face à la COVID-19. Utilisation de la stratégie CEdRIC dans le contexte de la pandémie à coronavirus : retour d’expérience

Pétré B, Paridans M, Guillaume M

Rev Med Liege 2022, 77(4),212-217

Résumé : La pandémie de coronavirus (COVID-19) a mis en évidence l’importance de développer des stratégies de prévention pour éviter la propagation du virus en adoptant des mesures d’autogestion sanitaires. La stratégie CEdRIC consiste en un protocole en 5 étapes visant à aider le personnel soignant des centres de dépistage à structurer leur communication afin d’éduquer brièvement les citoyens sur les conduites à tenir pour préserver leur santé et prévenir la propagation du virus. Dans cet article est relatée l’expérience de mobilisation de la stratégie CEdRIC menée entre juin et septembre 2020 par du personnel de promotion de la Santé de la Province de Liège. La perception des bénéficiaires est également approchée. Quatre messages clés sont discutés dans l’article : l’ajustement d’une stratégie d’intervention éducative brève au contexte de la pandémie et d’intégration en première ligne de soins; le besoin pour le citoyen d’être entendu et accompagné en temps de crise; la nécessité de dépasser l’information pour passer à de l’éducation en santé inscrite dans une approche de promotion de la santé; le rôle qu’une structure comme la Province de Liège peut tenir dans le paysage de la promotion de la Santé.

À propos de la sécurité d’emploi des inhibiteurs des SGLT2 (gliflozines)

Scheen AJ

Rev Med Liege 2022, 77(4),218-223

Résumé : Depuis leur mise sur le marché, les inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (iSGLT2) ont été incriminés dans diverses manifestations indésirables. Celles-ci ont contribué à retarder, comme en France, ou à limiter la prescription de cette nouvelle classe pharmacologique en pratique clinique, malgré les résultats remarquables rapportés dans de grands essais à visée cardiovasculaire ou rénale. Cet article fait le point sur trois effets secondaires délétères importants imputés aux iSGLT2 : les amputations des extrémités des membres inférieurs, les acidocétoses dites euglycémiques et les insuffisances rénales aiguës. Malgré des données de pharmacovigilance qui avaient soulevé la suspicion, l’analyse de l’ensemble des données de la littérature, que ce soit les essais prospectifs contrôlés versus placebo ou les études observationnelles rétrospectives de cohorte versus des comparateurs actifs, aboutit à des conclusions assez rassurantes. Les amputations ne semblent pas être augmentées tandis que les cas d’insuffisance rénale aiguë sont plutôt en diminution au lieu de présenter une incidence accrue. Les cas d’acidocétose sont environ doublés sous iSGLT2 par rapport aux comparateurs, mais leur incidence reste extrêmement basse chez les patients diabétiques de type 2. Rappelons, néanmoins, que c’est cette complication potentiellement grave qui a entraîné le refus d’autorisation de mise sur le marché et du remboursement des iSGLT2 dans la population diabétique de type 1.

Analyse comparative de la distribution cérébrale du [18F]FDG dans une population de patients souffrant de maladie d’Alzheimer présentant ou non des antécédents familiaux de démence

Lamaye C, Bastin C, Bernard C, Withofs N, Hustinx R, Salmon E

Rev Med Liege 2022, 77(4),224-230

Résumé : Les formes héréditaires de la maladie d’Alzheimer (MA) et les formes à début précoce présentent une atteinte cérébrale plus importante que les formes sporadiques ou celles à début tardif au moment du diagnostic (1, 2). Les données de la littérature sont contradictoires en ce qui concerne les formes familiales sans hérédité ni mutation connue. L’objectif de cette étude était de comparer la distribution cérébrale du [18F]fluoro-2-deoxy-D-glucose ([18F]FDG) entre deux populations de patients présentant un diagnostic clinique de la MA sporadique selon la présence, ou non, d’une histoire familiale de démence au premier degré. Dans cette étude rétrospective, nous avons inclus 243 patients vus entre 2012 et 2017. Le logiciel SPM12 a été utilisé pour comparer la distribution cérébrale du FDG entre 199 patients souffrant de MA, sans histoire familiale et 43 patients souffrant de MA avec une histoire familiale de démence au premier degré. Comparés à une base de données de 22 sujets contrôles sains, chacun des deux groupes de patients présentait une réduction significative de la distribution du FDG au niveau du cortex temporo-pariétal, cingulaire postérieur et frontal postérieur gauche (p < 0,05 corrigé pour le family-wise error, pFWE-corr), caractéristique de la maladie. Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes MA (pFWE-corr > 0,05 et p > 0,001 non corrigé, pour des comparaisons multiples) qui présentent donc la même altération métabolique cérébrale.

Les pathologies neuro-musculo-squelettiques en lien avec la pratique musicale. Une revue de la littérature

Collard X, Kaux JF, Forthomme B

Rev Med Liege 2022, 77(4),231-235

Résumé : Les pathologies en lien avec la pratique musicale sont fréquentes dans une population de musiciens professionnels. Alors que les lésions auditives restent peut-être les seules connues du grand public, les musiciens sont aussi sujets à de nombreux troubles neurologiques et musculo-squelettiques. Malgré une augmentation récente des études cliniques, l’identification de ces troubles par les praticiens de la santé reste difficile et la mise en place de traitement est presque inexistante dans une population de musiciens présentant de nombreux troubles interférant avec la pratique de leur instrument.

Soins de santé somatiques en psychiatrie : barrières perçues par les patients et les professionnels de la santé

Kohn L, Christiaens W, Detraux J, De Lepeleire J, De Hert M, Gillain B, Delaunoit B, Savoye I, Mistiaen P, Jespers V

Rev Med Liege 2022, 77(4),236-243

Résumé : Les disparités dans l’accès, l’utilisation et la prestation des soins de santé somatiques contribuent à creuser les écarts de morbidité et mortalité entre patients psychiatriques et la population générale. Nous avons mené une étude qualitative par entretiens semi-structurés auprès de patients psychiatriques et de professionnels de santé de différents lieux de soins psychiatriques afin de comprendre ces mauvais résultats en matière de santé physique. Le suivi somatique optimal des patients atteints d’une maladie mentale sévère semble entravé par des éléments : (1) liés aux prestataires de soins (attitude, formation, expériences); (2) en relation avec des aspects organisationnels (équipement, infrastructure, personnel, pharmacie, réseaux de communication); (3) inhérents aux caractéristiques des patients psychiatriques et (4) représentés par des obstacles financiers. Il est urgent de mettre en place des systèmes de soins de santé somatiques et psychiatriques intégrés et d’entamer un changement culturel. Les psychiatres et les prestataires de soins somatiques continuent de considérer la santé mentale et la santé physique de leurs patients comme des responsabilités mutuellement exclusives. Un changement de paradigme tendant vers une meilleure intégration permettra d’améliorer la qualité des soins de santé somatiques pour ces patients vulnérables.

Le médicament du mois. Combinaison fixe budésonide, formotérol, glycopyronium pour le traitement de la BPCO modérée à sévère : Trixeo Aerosphère®

Louis R, Bonhomme O, Heinen V, Nguyen D, Van Cauwenberge H, Corhay JL

Rev Med Liege 2022, 77(4),244-248

Résumé : Nous présentons dans cet article les propriétés pharmacologiques et les effets cliniques d’une nouvelle triple combinaison fixe inhalée comprenant un corticoïde inhalé, un ?2 mimétique à longue durée d’action et un anticholinergique à longue durée d’action, destinée au traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère. Cette combinaison qui porte le nom de Trixeo Aerosphere® regroupe, dans le même dispositif, 160 µg de budésonide, 4,8 µg de formotérol et 18 µg de glycopyrronium. Par rapport à une combinaison budésonide/formotérol, le Trixeo Aerosphere® améliore la valeur du volume expiratoire maximum par seconde (VEMS). Par rapport à une combinaison formotérol/glycopyrronium, le Trixeo Aerosphere® réduit la fréquence des exacerbations et réduit la mortalité avec un bénéfice qui augmente avec le taux des éosinophiles circulants. Le Trixeo Aerosphere®, à la dose de 2X2 bouffées/24h, est indiqué dans le traitement des patients BPCO modérés à sévères insuffisamment contrôlés par une bithérapie LABA/LAMA (long-acting ?2-adrenergic receptor agonist/ long-acting ?2-muscarinic receptor agonist) ou ICS/LABA (inhaled corticosteroid/long-acting ?2-adrenergic receptor agonist).

Vignette diagnostique de l’étudiant. Approche diagnostique de la maladie rénale chronique

Delanaye P, Dubois B, Cavalier E, Jouret F

Rev Med Liege 2022, 77(4),249-252

Résumé : La maladie rénale chronique (MRC) touche ~7 % de la population générale et est grevée d’une morbi-mortalité, notamment cardiovasculaire, significative. à son stade terminal, la MRC nécessite des traitements lourds et coûteux pour le patient et pour la société, tels que la dialyse ou la transplantation rénale. La symptomatologie de la MRC est frustre et aspécifique, ce qui complique l’identification et la prise en charge précoce des patients insuffisants rénaux chroniques. Les critères diagnostiques de la MRC incluent (1) une anomalie morphologique rénale, et/ou (2) une protéinurie > 150 mg/g créatininurie, et/ou (3) un débit de filtration glomérulaire (DFG) < 60 ml/min/1,73 m². La persistance de ces anomalies pendant plus de 3 mois signe la chronicité de l’atteinte rénale. Au départ d’une vignette clinique paradigmatique, nous détaillons les étapes diagnostiques face à une suspicion de MRC.

Centre hospitalier universitaire de Liège Revue Médicale de Liège depuis 1946
ISSN : 0370-629X et e-ISSN : 2566-1566
Rédacteur en chef : A.Scheen
Copyright : Revue Médicale de Liège 2002
Dernière modification : 07-04-2022
Université de Liège