La Revue Médicale de Liège est un outil de formation médicale continue s'adressant tant aux généralistes qu'aux spécialistes et aux étudiants.

EN FR

2022 - volume 77 (1)

 
Editorial. L’eau et le feu

Scheen AJ

Rev Med Liege 2022, 77(1),1-4

Résumé non disponible

L’image du mois. Descellement aseptique d’une méga-prothèse de genou

Mettlen C , Gennigens C , Kurth W

Rev Med Liege 2022, 77(1),5-7

Résumé : Le recours aux méga-prothèses de remplacement de cortex osseux articulaires est devenu pratique courante dans le domaine de la chirurgie orthopédique de reconstruction. Ces implants sont d’usage courant dans le domaine des opérations de résection tumorale et osseuse articulaire et péri-articulaire. La mise en place de ces prothèses permet, par rapport à une amputation, de conserver le membre atteint, mais aussi de pouvoir assurer un montage solide autorisant un appui immédiat et une récupération fonctionnelle rapide et efficace. Cependant, l’incidence de diverses complications après la mise en place de ces implants demeure plus élevée en comparaison aux opérations d’arthroplastie classique. Les principales complications peuvent être classées en deux catégories distinctes : les complications mécaniques et non mécaniques.

Le cas clinique du mois. Un cas fatal de syndrome sérotoninergique induit par la consommation d’ecstasy

Stilmant AC , Zhu L, Gorur Y , Cardos B , Yerna M , Ali D

Rev Med Liege 2022, 77(1),8-12

Résumé : La consommation d’amphétamines et de ses dérivés tels que l’ecstasy peut être responsable d’un syndrome toxique sérotoninergique, effet indésirable peu fréquent mais potentiellement redoutable. Bien que la plupart des cas rapportés évoluent spontanément favorablement, dans de rares cas, de graves complications peuvent survenir pouvant mener jusqu’au décès du patient. Nous rapportons le cas d’un homme de 27 ans, admis dans notre service des urgences pour altération de l’état de conscience avec hyperthermie à 42°C après consommation de drogues illicites. Le patient a développé une défaillance multiviscérale sévère ainsi qu’une coagulopathie intravasculaire disséminée malgré une prise en charge maximaliste centrée sur le refroidissement et le traitement supportif multi-organique. Le patient est décédé quelques heures après son admission. Le diagnostic du syndrome sérotoninergique est essentiellement basé sur l’anamnèse et l’examen clinique. La prise en charge comprend l’arrêt du toxique, le traitement des symptômes et le support des potentielles défaillances organiques.

Face à la COVID-19. Ossifications hétérotopiques après une hospitalisation aux soins intensifs liée à une pneumopathie à SARS-CoV-2

Grosjean D , Dekoster M , Beaudart C , Kaux JF

Rev Med Liege 2022, 77(1),13-17

Résumé : Nous rapportons le cas d’un patient de 63 ans admis dans une unité de soins intensifs durant 25 jours suite à pneumopathie à SARS-CoV-2 sévère. Le patient a présenté un tableau clinique de polyneuropathie des soins intensifs et a été pris en charge dans un centre de rééducation. L’ankylose et la limitation articulaire des hanches du patient ont conduit à compléter le bilan radiologique montrant d’importantes calcifications hétérotopiques périarticulaires des deux hanches et de l’épaule droite. Bien que les hypothèses physiopathologiques de cette complication restent incertaines, l’identification précoce a permis d’introduire une prise en charge adaptée. C’est la première observation d’ossification hétérotopique associée à une infection à SARS-Cov-2 impliquant trois grandes articulations chez un même patient.

Inhibiteurs des SGLT2 et bloqueurs du système rénine-angiotensine. Similitudes, différences et complémentarité

Scheen AJ , Delanaye P

Rev Med Liege 2022, 77(1),18-24

Résumé : Les inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (iSRAA) et les inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (iSGLT2, gliflozines) réduisent le risque d’insuffisance cardiaque et de progression vers l’insuffisance rénale terminale, notamment chez les patients avec un diabète de type 2 (DT2). Les effets positifs rapportés chez les patients DT2 ont été confirmés chez les personnes non diabétiques. Ces deux classes pharmacologiques occupent maintenant une place de choix dans les recommandations internationales, en diabétologie, en cardiologie et en néphrologie. Cet article fait le point sur les similitudes et les différences entre ces deux familles médicamenteuses. Il insiste sur l’importance de les combiner pour optimiser le pronostic cardiovasculaire et rénal, tout en maintenant un bon niveau de sécurité.

Impact clinique de la vidéocapsule endoscopique du grêle dans les saignements digestifs inexpliqués. Etude rétrospective monocentrique

Moreau AC , Seidel L , Vieujean S , Reenaers C , Louis E

Rev Med Liege 2022, 77(1),25-31

Résumé : introduction et but : La vidéocapsule endoscopique grêle (VCE) est validée dans l’exploration des saignements digestifs inexpliqués (OGIB). Le but de notre travail a été d’évaluer l’impact clinique de la réalisation d’une VCE pour OGIB en pratique courante, en termes de prise en charge ultérieure et de risque de récidive du saignement. Méthodes : Notre étude rétrospective a analysé les VCE réalisées au CHU de Liège de mars 2016 à décembre 2019. Résultats : Les VCE de 110 patients ont été rétrospectivement analysées. Nous avons observé un pouvoir diagnostique de 58 % et une modification d’attitude thérapeutique chez 39 % des patients. Le taux de récidive (pour les 102 patients dont le suivi était disponible à maximum 2 ans) était de 22,5 %. Le taux de récidive de saignement était particulièrement faible chez les patients avec VCE normale et chez ceux pour lesquels une modification thérapeutique a été faite. Enfin, environ 45 % des patients n’ont pas eu de modification de l’attitude thérapeutique ni de récidive. Conclusions : La VCE débouche sur une modification thérapeutique chez environ 40 % des patients avec, dans la foulée, un faible risque de récidive. Par contre, la VCE pourrait être évitée chez certains patients comme en témoigne un sous-groupe représentant 45 % des patients pour lesquels il n’y a eu ni modification thérapeutique ni rechute

Consommation de la clarithromycine au CHU de Liège en 2019. Etude rétrospective

Schils R , Altdorfer A , Berger L , Fontaine C , Herens S , Mattar L , Robinet S

Rev Med Liege 2022, 77(1),32-38

Résumé : Les macrolides sont un des traitements de choix dans les pneumopathies communautaires, soit lorsque les éléments cliniques et/ou biologiques suggèrent une infection par une bactérie intracellulaire (dite atypique), soit lorsque la sévérité du tableau clinique justifie d’emblée leur usage empirique. Ce travail est une étude rétrospective monocentrique réalisée au CHU de Liège sur 25 dossiers consécutifs de patients hospitalisés durant l’année 2019. Il vise à préciser si l’usage d’un macrolide particulier, la clarithromycine, répond effectivement aux recommandations nationales, tant en matière d’indication, de posologie ou de durée. Les résultats ont montré un usage justifié et adéquat dans 44 % des cas seulement. Néanmoins, l’indication était très majoritairement mentionnée dans le dossier médical (96 %). Par ailleurs, la comparaison avec les données nationales a montré un usage bien supérieur à la moyenne au CHU de Liège. Un plan d’action est suggéré afin de discuter ces résultats au sein du Groupe de Gestion de l’Antibiothérapie pour, ensuite, les communiquer aux prescripteurs concernés. Cette stratégie est proposée afin d’adapter l’usage des macrolides au CHU de Liège pour qu’il s’accorde davantage avec les recommandations nationales.

Tératome ovarien chez l’enfant. Revue de la littérature à propos d’un cas clinique

Rousseau MC , Demarche M , Dresse MF , David BA

Rev Med Liege 2022, 77(1),39-44

Résumé : Les tératomes sont le type histologique le plus fréquent des tumeurs germinales en pédiatrie. Il existe deux types de tératomes, matures, bénins et immatures, malins. Le diagnostic initial est primordial pour une prise en charge optimale. Ce travail, basé sur un cas clinique, a pour but de reprendre les caractéristiques cliniques, radiologiques, biologiques et histologiques permettant de les différencier.

Activité physique et maladies chroniques. Principes motivationnels pour contribuer à un comportement physiquement actif

Bodson F , Mouton A

Rev Med Liege 2022, 77(1),45-51

Résumé : Bien que l’activité physique soit perçue comme un agent thérapeutique efficace dans la prise en charge des maladies chroniques, la littérature rapporte un faible taux de participation aux programmes d’activité physique adaptée ainsi qu’un taux élevé d’abandon lors de leur participation. Le soutien à l’engagement des malades chroniques vers un style de vie actif semble perfectible, notamment en optimisant le processus allant de la prise en charge médicale vers l’intégration au sein d’une structure sportive locale adaptée. En regard des principes motivationnels liés à la théorie de l’auto-détermination, nous proposons des pistes d’action permettant d’optimiser l’accompagnement du malade chronique lors de son processus de changement de comportement. Cet article met l’accent sur l’intérêt de placer l’individu au centre de sa prise en charge physique ainsi que sur l’importance de prendre en compte les caractéristiques individuelles afin d’agir sur sa motivation intrinsèque.

Le diabète gestationnel. Prélude de risques à ne pas méconnaître

Vandelaer A , Quintana C , Grandfils S , Philips JC , Paquot N

Rev Med Liege 2022, 77(1),52-55

Résumé : Le diabète gestationnel est une complication fréquente chez la femme enceinte. Il est diagnostiqué entre la 24ème et la 28ème semaine d’aménorrhée grâce à la réalisation d’une hyperglycémie provoquée par voie orale avec 75 g de glucose. Même si la glycémie se normalise après l’accouchement dans la plupart des cas, un antécédent de diabète gestationnel peut entraîner différentes complications à moyen et long termes, notamment sur le plan cardiovasculaire, métabolique et rénal. Un dépistage précoce des différents facteurs de risque liés à ces complications permettrait d’éviter certaines conséquences néfastes pour les femmes après un diabète gestationnel.

Comment j’explore. Une macrocéphalie

Vanden Brande L , Alkan S , Barrea C , Leroy P

Rev Med Liege 2022, 77(1),56-62

Résumé : La macrocéphalie est un motif fréquent de demande d’avis en consultation de neuropédiatrie. Il s’agit d’un signe somatique peu spécifique et pouvant être isolé, être le signe d’une pathologie acquise grave ou faire partie d’un tableau syndromique. L’anamnèse, l’examen clinique et l’imagerie sont des éléments clés de la stratégie diagnostique. La découverte de signes d’hypertension intracrânienne implique une mise au point en urgence. La génétique, notamment la réalisation de l’exome, a permis la caractérisation de différents syndromes associant la macrocéphalie et des troubles du neurodéveloppement. Compte tenu des évolutions technologiques, une mise à jour des pratiques, basée sur la clinique, est proposée dans cet article.

Le médicament du mois. Diagnostic et traitement d’une amyloïdose cardiaque à transthyrétine. Thérapeutique innovante avec le tafamidis

Legrand D , Nyssen A , Jackers L , Brogneaux C , Pirotte I , Grayet D , Lacremans D , Magnée M

Rev Med Liege 2022, 77(1),63-68

Résumé : L’amyloïdose cardiaque est une maladie rare et sévère. En cas d’insuffisance cardiaque, le pronostic est pire que pour les autres étiologies. L’amyloïdose à transthyrétine est une des formes d’amyloïdose dont le diagnostic peut être posé avec une grande spécificité grâce à la scintigraphie au technétium. Une lueur d’espoir est apportée par l’arrivée du tafamidis, une nouvelle classe thérapeutique. Ce médicament est le premier à avoir démontré une réduction de mortalité parmi les patients en classe NYHA I et II. Dans cet article, nous décrivons, à partir d’un cas clinique, les démarches diagnostiques et thérapeutiques nécessaires à la prise en charge d’un patient présentant une insuffisance cardiaque sur amyloïdose à transthyrétine.

Vignette diagnostique de l’étudiant. Approche diagnostique clinique d’une insuffisance cardiaque

Nguyen Trung ML , Ancion A , Lancellotti P

Rev Med Liege 2022, 77(1),69-74

Résumé : Cette vignette reprend les recommandations en matière de démarche diagnostique à suivre devant une suspicion d’insuffisance cardiaque. Elle souligne les éléments anamnestiques et cliniques devant attirer l’attention et faire envisager le diagnostic d’insuffisance cardiaque et détaille les examens complémentaires nécessaires.

Centre hospitalier universitaire de Liège Revue Médicale de Liège depuis 1946
ISSN : 0370-629X et e-ISSN : 2566-1566
Rédacteur en chef : A.Scheen
Copyright : Revue Médicale de Liège 2002
Dernière modification : 14-01-2022
Université de Liège