Problème d'affichage ? Veuillez passer à une version plus récente de votre navigateur

Display problems? Please use a recent version of your navigator.
num_id
RMLG -
La Revue Médicale de Liège est un outil de formation médicale continue s'adressant tant aux généralistes qu'aux spécialistes et aux étudiants.

EN FR


2018 - volume 73 (9)

 
L’image du mois. Signe précoce de pneumonie à l’échographie

Javillier B , Massart Q , Canivet JL , Verscheure S

Rev Med Liege 2018, 73(9),433-434

Résumé non disponible

Comment je traite… un prolapsus uro-génital au cabinet médical

Nohuz E , Jouve E , Clement G , Jacquetin B

Rev Med Liege 2018, 73(9),435-438

Résumé : L’utilisation du pessaire gynécologique afin de réintégrer les organes prolabés dans l’enceinte pelvienne est une alternative efficace dans le soulagement des symptômes liés au prolapsus uro-génital et la restauration tant de l’image corporelle que de l’estime de soi. Ce dispositif millénaire peut être utilisé temporairement, dans l’attente d’une intervention chirurgicale, à titre de test thérapeutique préopératoire (prédiction du résultat fonctionnel attendu, identification d’une possible incontinence urinaire masquée par le prolapsus, confirmation de la responsabilité du trouble de la statique pelvienne quant à une symptomatologie inhabituelle à type de pesanteur pelvienne ou de douleurs). Le pessaire peut aussi être considéré en alternative définitive à la chirurgie (choix de la patiente, désir de grossesse, terrain récusant une intervention). Cette alternative nécessite toutefois un traitement adjuvant. Nous mettons en lumière un procédé original, non encore publié, optimisant la tolérance dudit pessaire.

Le cas clinique du mois. Pneumonie éosinophilique idiopathique aiguë chez une adolescente

Blavier N , Thimmesch M , Lebrun F , Bodart E

Rev Med Liege 2018, 73(9),439-441

Résumé : La pneumonie éosinophilique idiopathique aiguë est une cause très rare de pneumopathie infiltrante diffuse de l’enfant. Le mécanisme physiopathologique et l’étiologie sont mal connus. Elle se manifeste par une dyspnée fébrile, s’aggravant progressivement. La radiographie thoracique, réalisée en première intention, montre des infiltrats bilatéraux. Le scanner thoracique confirme la pneumopathie infiltrante diffuse et le lavage broncho-alvéolaire démontre la présence d’une hyperéosinophilie alvéolaire. L’exclusion d’autres causes d’éosinophilie alvéolaire permet de confirmer le diagnostic. Un support ventilatoire est très souvent nécessaire. Une corticothérapie systémique permet une amélioration clinique spectaculaire, sans récidive.

Complications de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale : à propos d’un cas de syndrome de détresse respiratoire aigu

Mathy X , Ancion A , Joris J

Rev Med Liege 2018, 73(9),442-446

Résumé : Depuis une vingtaine d’années, la chirurgie de cytoréduction associée à une chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP) fait partie de l’arsenal thérapeutique dans le traitement des tumeurs rares du péritoine (mésothéliome, pseudomyxome) ainsi que de certaines néoplasies digestives et gynécologiques infiltrant le péritoine. Cette technique, lourde, est associée à une morbimortalité non négligeable, mais a permis d’augmenter la durée de vie et la qualité de vie des patients atteints de ces tumeurs. Les complications de cette technique sont principalement chirurgicales, mais l’instillation d’agents de chimiothérapie dans la cavité péritonéale à une température de 42° peut avoir également des effets toxiques, notamment pour le rein et la moëlle osseuse. Des complications pulmonaires liées à la toxicité des agents de chimiothérapie, parfois graves et pouvant aboutir à un syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA), ont été décrites au cours de la période postopératoire, mais jamais en peropératoire. Nous rapportons ici le cas clinique d’une patiente atteinte d’un mésothéliome péritonéal qui va développer un SDRA au cours d’une chirurgie de cytoréduction associée à une CHIP, lié à la toxicité des agents utilisés pour la chimiothérapie.

«KCE Trials» : des essais cliniques plus proches de la pratique

Hulstaert F , Verleye L , Harrison J , Nevens H , Vrijens F , Devis M , Briat G , Rondia K

Rev Med Liege 2018, 73(9),447-453

Résumé : Les études cliniques financées par l’industrie, essentiellement effectuées dans le but d’obtenir la mise sur le marché de médicaments et de dispositifs médicaux, laissent de nombreuses questions cliniques sans réponse satisfaisante. Ainsi, par exemple, les produits y sont généralement comparés à un placebo, alors que la question réellement pertinente pour le clinicien serait une comparaison avec d’autres options thérapeutiques. De même, les domaines qui présentent un intérêt moindre pour l’industrie sont rarement explorés par des études à large échelle; c’est le cas, notamment, de la chirurgie, de la radiothérapie, des psychothérapies, de l’alimentation et de la médecine physique. Un programme d’études cliniques non commerciales, financé par les pouvoirs publics, permet de remédier à ces problèmes tout en constituant un excellent investissement pour les autorités de santé et le contribuable. Fin 2015, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a été chargé de mettre sur pied un tel programme d’études cliniques comparatives et axées sur la pratique. Deux ans plus tard, le recrutement des premiers essais bat son plein. Un appel annuel à sujets d’études a été mis en place et, début 2018, un premier appel international conjoint du KCE et de son homologue néerlandais le ZonMw a également été lancé (BeNeFIT).

Nécessité d’un nouvel écosystème en santé… Tous les éléments sont déjà disponibles

Coucke PA , Coucke-Gilson L

Rev Med Liege 2018, 73(9),454-461

Résumé : Les indicateurs clés en matière de santé démontrent que le système de santé que nous connaissons aujourd’hui n’est pas financièrement durable. Dès lors, des changements fondamentaux s’imposent si nous voulons maintenir ou améliorer la qualité, la sécurité et l’équité au niveau des soins de santé. Les technologies nouvelles, souvent taxées de «disruptives», modifient profondément la société civile. Il s’agit essentiellement de développements en matière de «big data», l’intelligence artificielle, le «cloud» et le «blockchain». Ces nouvelles technologies, déjà éprouvées dans d’autres domaines d’activité, pourraient bien apporter des solutions pour les problèmes auxquels nous sommes et serons immanquablement confrontés dans le domaine de la santé. Il faudra adapter ces nouvelles techniques aux besoins des bénéficiaires et des utilisateurs, mais également veiller à un changement rapide de la culture de nos organisations afin qu’elles intègrent plus rapidement et facilement ces changements.

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et phénomènes thromboemboliques veineux

Delhougne N , Colard A , Louis E

Rev Med Liege 2018, 73(9),462-467

Résumé : Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont associées à de nombreuses complications extra-digestives. Parmi elles, les thromboembolies veineuses et artérielles sont responsables d’une importante morbidité et mortalité. Elles surviennent, majoritairement, durant une phase de poussée de la maladie inflammatoire et semblent principalement médiées par des facteurs acquis. La prévention repose, le plus souvent, sur une prophylaxie héparinique qui reste trop peu utilisée malgré son efficacité. Ses indications ont été récemment élargies aux patients ambulatoires. Nous évoquons, dans cette revue de la littérature, les caractéristiques épidémiologiques et étiologiques de ces manifestations, ainsi que leur prévention et prise en charge. Seuls les phénomènes thromboemboliques veineux sont abordés.

Quoi de neuf dans le traitement de l’hidradénite suppurative en 2018 ?

Giet G , Lebas E , Libon F , Dezfoulian B , Nikkels AF

Rev Med Liege 2018, 73(9),468-473

Résumé : L’hidradénite suppurative (HS), aussi connue sous le nom de maladie de Verneuil et d’acne inversa, est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par un dysfonctionnement des structures pilo-sébacées aboutissant à l’occlusion et à l’inflammation de celles-ci. Elle se manifeste souvent après la puberté, en moyenne entre vingt et trente ans, par des nodules sous-cutanés inflammatoires, des collections abcédées, des fistules et des cicatrices au niveau principalement des régions axillaires, inguinales, sous-mammaires, périnéale et périanale. Il s’agit d’une maladie multifactorielle dont les facteurs de risque ou facteurs aggravants les plus fréquemment cités sont le tabagisme, l’obésité et l’histoire familiale d’HS. La première ligne de traitement fera appel aux antibiotiques de type tétracycline, clindamycine et rifampicine. En seconde intention, on aura recours aux antagonistes TNF? et, plus précisément, à l’adalimumab.

Diverticule de Meckel : mise au point

Tomagra F , Jamblin P , Demarche M , Mercken B

Rev Med Liege 2018, 73(9),474-479

Résumé : Les pathologies du canal omphalo-mésentérique résultent d’anomalies de régression du canal vitellin ou omphalo-mésentérique. Elles sont responsables de problèmes variables, selon le degré d’involution et le segment du canal intéressé. Elles sont, pour la plupart, rarissimes, excepté le diverticule de Meckel qui s’observe dans 2 à 3 % de la population. La mise au point du diverticule de Meckel peut être réalisée par des méthodes iconographiques et fonctionnelles. Cependant, malgré les progrès de l’imagerie, son identification n’est pas toujours aisée laissant ainsi une place de choix à la coelioscopie exploratrice tant d’un point de vue diagnostique que thérapeutique.

Le médicament du mois Trimbow® ou triple association bronchodilatatrice et anti-inflammatoire en aérosol dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive

Corhay JL , Bonhomme O , Guiot J

Rev Med Liege 2018, 73(9),480-484

Résumé : Une triple association fixe en solution extrafine comprenant un corticostéroïde inhalé (CSI), le dipropionate de béclométasone, un ?2-agoniste à effet prolongé (LABA), le fumarate de formotérol, et un antagoniste muscarinique à action prolongée (LAMA), le bromure de glycopyrronium, a été développée pour le traitement de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Le Trimbow® est ainsi la première trithérapie en aérosol à dose fixe et contenant trois agents pharmacologiques (LABA-LAMA-CSI). Les études cliniques montrent que le Trimbow® améliore de nombreux paramètres tels que la fonction respiratoire, la qualité de vie, les symptômes et le taux d’exacerbations modérées à sévères, tout en étant bien toléré. Ces résultats justifient son utilisation dans la BPCO sévère à très sévère, avec exacerbations en dépit d’un traitement par LABA-LAMA ou LABA-CSI. Dans cet article, nous présentons une brève synthèse des principales études cliniques récentes sur le Trimbow®, sa comparaison avec d’autres agents/associations pharmacologiques régulièrement utilisés dans le traitement de la BPCO, ainsi que quelques informations pratiques sur son utilisation en routine.

Centre hospitalier universitaire de Liège Revue Médicale de Liège depuis 1946
ISSN : 0370-629X et e-ISSN : 2566-1566
Rédacteur en chef : A.Scheen
Copyright : Revue Médicale de Liège 2002
Dernière modification : 06-09-2018
Université de Liège