Problème d'affichage ? Veuillez passer à une version plus récente de votre navigateur

Display problems? Please use a recent version of your navigator.

date
RMLG - Archives: 2012 Apr
La Revue Médicale de Liège est un outil de formation médicale continue s'adressant tant aux généralistes qu'aux spécialistes et aux étudiants.

EN FR

ARCHIVES 2012 - volume 67 (4)

L’image du mois. Goutte tophacée floride de l’avant-pied (2012)

O. Malaise, M.G. Malaise, P. Simoni

Rev Med Liege 2012, 67(4),165-166

Résumé non disponible

Comment je traite ... une dyslipidémie en fonction du profil de risque cardiovasculaire (2012)

O.S. Descamps, A.J. Scheen, G. De Backer, L. Annemans, E. Muls, Belgian Atherosclerosis Society / Belgian Lipid Club

Rev Med Liege 2012, 67(4),167-173

Résumé : Les nouvelles recommandations publiées par l’European Atherosclerosis Society et l’European Society of Cardiology comptent de nombreuses nouveautés que nous mettons en pratique à travers l’analyse de quelques cas cliniques. Nous mettons surtout l’accent sur 4 adaptations significatives pour la pratique médicale, à savoir, 1° la stratification du risque de maladie cardiovasculaire en 4 catégories (risque très élevé, élevé, modéré et faible) incluant, en prévention primaire, l’utilisation de la table SCORE, calibrée pour la Belgique, où le risque peut être nuancé selon le taux de cholestérol HDL et la présence éventuelle d’autres facteurs de risque; 2° le choix d’une cible thérapeutique plus stricte pour le taux de cholestérol LDL (<70, 100 ou 115 mg/dl), respectivement, pour les patients à risque «très élevé», «élevé» ou «modéré»; 3° le choix éventuel d’autres cibles thérapeutiques (cholestérol non-HDL et taux d’apolipoprotéine B) chez les patients à «risque élevé ou très élevé» avec une dyslipidémie combinée; et enfin 4° le suivi programmé des paramètres lipidiques et enzymatiques musculaires et hépatiques.

Le cas clinique du mois. Complications cardiaques de l’acromégalie : cas rare de cardiopathie dilatée (2012)

A. Devoitille, A. Beckers, L.A. Piérard

Rev Med Liege 2012, 67(4),174-178

Résumé : L’acromégalie est une pathologie caractérisée par une hypersécrétion chronique d’hormone de croissance (GH). Les complications cardio-vasculaires en sont les causes principales de morbidité et de mortalité. Nous rapportons ici le cas rare d’une cardiopathie dilatée dont le diagnostic différentiel a révélé une acromégalie. Ce cas nous offre également l’occasion de discuter de cette maladie et de sa prévalence, récemment remise en question.

Stratégie de dépistage et critères diagnostiques du diabète gestationnel. Propositions du GGOLFB* (2012)

J-F. Vanderijst, F. Debieve, F. Doucet, P. Emonts, S. Haumont, C. Hubinont, C. Kirkpatrick, J-C. Philips, A. Pintiaux, P. Rousseau, G. Senterre, B. Vandeleene, F. Féry, Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgiq

Rev Med Liege 2012, 67(4),179-185

Résumé : Depuis près de 50 ans, la stratégie de dépistage et les critères diagnostiques du diabète gestationnel font l’objet d’incessantes controverses et diffèrent d’un pays à l’autre et d’un centre à l’autre, principalement en raison de l’absence de données solides permettant de définir des seuils glycémiques au-delà desquels une prise en charge thérapeutique s’avère nécessaire. Récemment, une vaste étude observationnelle a démontré l’existence d’une relation robuste entre la glycémie maternelle et plusieurs complications fœto-maternelles périnatales. Cette relation est linéaire, sans seuil évident qui permettrait de définir le diabète gestationnel sans ambiguïté. Dans le même temps, deux études interventionnelles randomisées ont montré que la prise en charge thérapeutique d’un diabète gestationnel modéré était associée à un bénéfice périnatal. Sur base de ces données, le groupe international d’étude «Diabète et Grossesse» IADPSG (International Association of Diabetes and Pregnancy Study Group) a publié de nouvelles recommandations concernant les modalités de dépistage et les critères diagnostiques du diabète gestationnel. Bien que déjà avalisées par plusieurs organisations internationales et utilisées dans certains pays, ces recommandations soulèvent encore des questions et des critiques. C’est la raison pour laquelle le Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgique (GGOLFB) a jugé utile d’organiser une concertation diabéto-gynécologique qui a permis d’aboutir à un consensus sur la stratégie que nous nous proposons d’adopter dans nos centres respectifs. Le but de cet article est de faire une synthèse des avancées récentes en matière de diabète gestationnel et, surtout, d’informer la communauté médicale des principales conclusions de notre concertation avec l’espoir d’en uniformiser le dépistage en Belgique francophone.

Neuroprotection par hypothermie contrôlée dans l\'encéphalopathie anoxo-ischémique du nouveau-né (2012)

V. Gaspard, R. Viellevoye, J. Rigo

Rev Med Liege 2012, 67(4),186-191

Résumé : L’encéphalopathie hypoxo-ischémique du nouveau-né à terme est une cause importante de décès et de séquelles neuro-développementales. L’hypothermie contrôlée est actuellement la seule thérapeutique ayant montré une efficacité dans la prévention de ces séquelles ainsi qu’un profil de sécurité établi.

Le staphylocoque et ses contre-mesures envers les peptides antimicrobiens épidermiques (2012)

C. Piérard-Franchimont, G.E. Piérard

Rev Med Liege 2012, 67(4),191-194

Résumé : Les staphylocoques sont des microorganismes qui sont souvent impliqués dans un processus de colonisation muco-cutanée. Ils sont à l’origine de diverses infections nosocomiales et communautaires. Ceux qui sont résistants à la méthicilline occupent une place particulière en pathologie. Les peptides antimicrobiens de l’épiderme forment une ligne de défense importante correspondant à l’immunité innée. Ils limitent vraisemblablement la colonisation bactérienne. Cependant, des staphylocoques peuvent contourner ce système de défense en inhibant les peptides antimicrobiens libérés par les cellules de l’hôte.

Stress et tabagisme des consultants en tabacologie (2012)

P. Dupont, M. Reynaud, H-J. Aubin

Rev Med Liege 2012, 67(4),195-201

Résumé : La crainte de ne pas pouvoir contrôler le stress est l’obstacle à l’arrêt le plus fréquemment cité par les fumeurs. Nous rapportons ici une étude rétrospective concernant 70 patients représentatifs du recrutement d’une consultation de tabacologie, pour lesquels nous avons systématiquement exploré la Réduction du Stress comme Motif de Consommation de Tabac (RSMCT). Le score moyen de RSMCT était de 7,36 (+/- 2,4) sur 10, plus élevé chez les femmes que chez les hommes (p=0,048). En régression logistique multivariée, deux items expliquent particulièrement la variable RSMCT : la dépendance physique mesurée par le test de Fagerström avec un OR de 1,7 (IC à 95% 1,18 – 2,46) et l’anxiété mesurée par le test HAD-A avec un OR de 1,27 (IC à 95% 1,03 – 1,58). En conclusion, la fréquence et l’impact du stress perçu par les fumeurs, faisant de celui-ci le premier obstacle à l’arrêt, imposent une prise en charge efficace et systématique des différents éléments qui le composent, dépendance physique et anxiété. De nouvelles études doivent permettre d’affiner la compréhension de ces liens, en particulier, entre stress perçu et anxiété chez le fumeur.

Le médicament du mois. Fébuxostat (Adenuric®) (2012)

P. Delanaye, A. Bouquegneau, B.E. Dubois, B. André

Rev Med Liege 2012, 67(4),202-209

Résumé : La maladie goutteuse s’exprime essentiellement par une arthropathie inflammatoire liée à la précipitation de cristaux d’acide urique, métabolite final des purines. Du fait de sa prévalence et des répercussions cliniques articulaires et rénales, un traitement chronique, préventif et efficace de la crise de goutte relève de la nécessité. Les mesures hygiéno-diététiques, souvent insuffisantes, doivent être renforcées par des thérapies hypo-uricémiantes ou uricosuriques. L’objectif thérapeutique est l’obtention de concentrations sériques d’acide urique inférieures à 6 mg/dl. La classe thérapeutique des inhibiteurs de la xanthine oxydase est le traitement le plus largement utilisé en prévention. L’allopurinol est aujourd’hui encore la thérapeutique hypo-uricémiante la plus prescrite, malgré son profil de tolérance limité et son efficacité sub-optimale. Un nouveau traitement est actuellement disponible, le fébuxostat, avec un profil de sécurité et d’efficacité qui apparaît nettement meilleur. Cet article fait état des caractéristiques pharmacologiques de ce nouveau traitement. Nous rapporterons également, de manière critique, les grands essais cliniques publiés à ce jour.

La vignette diagnostique de l’étudiant. Syndrome du trou déchiré postérieur (foramen jugulaire) (2012)

V. Moonen, R. Phan Ba, J.F. Tshibanda, C. Finck, G. Moonen

Rev Med Liege 2012, 67(4),210-214

Résumé : Les neuropathies crâniennes sont fréquentes et l’analyse sémiologique est essentielle à leur mise au point diagnostique et thérapeutique. Cette affirmation est plus vraie encore dans le cas des neuropathies crâniennes multiples. Nous proposons ici un exercice de sémiologie à propos d’une atteinte simultanée des nerfs crâniens IX (nerf glossopharyngien), X (nerf vague) et XI (nerf spinal). Ce cas illustre parfaitement que la connaissance de l’anatomie et de la physiologie nerveuse est le fondement de la sémiologie neurologique

Centre hospitalier universitaire de Liège Revue Médicale de Liège depuis 1946
ISSN : 0370-629X et e-ISSN : 2566-1566
Rédacteur en chef : A.Scheen
Copyright : Revue Médicale de Liège 2002
Dernière modification : 14-10-2019
Université de Liège