Problème d'affichage ? Veuillez passer à une version plus récente de votre navigateur

Display problems? Please use a recent version of your navigator.
RMLG - Accueil : Articles du numéro en cours
La Revue Médicale de Liège est un outil de formation médicale continue s'adressant tant aux généralistes qu'aux spécialistes et aux étudiants.

EN FR


2017 - volume 72 (11)

 
L’Image du mois. Occlusion intestinale aiguë due à la torsion d’un volumineux fibrome utérin

W. Barka , S. Barka , L. Bensalem

Rev Med Liege 2017, 72(11),473-474

Résumé non disponible

Le cas clinique du mois. Choriorétinite séreuse centrale après prise d’inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5

C. Smal , G. Lepièce , S. Bonnet

Rev Med Liege 2017, 72(11),475-477

Résumé : La choriorétinite séreuse centrale est une pathologie touchant principalement les jeunes hommes caucasiens. Elle se caractérise par un décollement séreux rétinien se traduisant le plus souvent par l’apparition d’un scotome central relatif. Une association avec une prise d’inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 est relatée dans plusieurs articles. Nous rapportons deux cas de choriorétinite séreuse centrale ayant suivi la prise de tadalafil et sildénafil.

Le cas clinique du mois. Hématocolpos : un diagnostic méconnu d’imperforation hyménéale

M. Jason , X. Capelle , J. Raquet , F. Kridelka

Rev Med Liege 2017, 72(11),478-481

Résumé : L’imperforation de l’hymen est une malformation congénitale relativement rare. L’hématocolpos, qui désigne l’accumulation progressive de sang menstruel dans la cavité vaginale, en est la manifestation la plus fréquente à l’adolescence. Il se traduit cliniquement par une cryptoménorrhée douloureuse et, plus rarement, par un syndrome de masse pelvien. Le diagnostic est facile et, avant tout, clinique. L’échographie et la résonance magnétique nucléaire sont les examens complémentaires de choix pour déceler d’éventuelles malformations génito-urinaires associées. Le traitement consiste en une hyménéotomie.

Revalidation cardiaque, état des lieux en 2017

P. Lancellotti , A. Ancion , L. Piérard

Rev Med Liege 2017, 72(11),481-487

Résumé : Les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité. Malgré les progrès réalisés dans la prise en charge aiguë des patients, la prévention secondaire reste essentielle et doit inclure la prise en charge en revalidation cardiaque. Les données récentes confirment son intérêt dans les différentes indications classiques : maladie coronaire, valvulopathies, insuffisance cardiaque ou transplantation. Des nouvelles indications émergent avec également un certain bénéfice qu’il conviendra de vérifier : assistance ventriculaire, hypertension artérielle pulmonaire, remplacement valvulaire trans-cathéter (TAVI). Cependant, les différents programmes de revalidation proposés sont encore trop inégaux en contenu et en durée et le nombre de patients qui participent à ces programmes reste faible. Les technologies de télé revalidation ont déjà démontré une certaine efficacité et pourraient améliorer certaines limites des programmes de revalidation. De nouveau, les protocoles et les outils doivent être améliorés et standardisés. L’impact budgétaire devra également être davantage étudié.

Perception par l'oncologue de la détresse des parents d'un enfant en rémission de cancer

M. Vander Haegen , C. Stassart , A.-M. Etienne

Rev Med Liege 2017, 72(11),488-493

Résumé : L’objectif de l’étude est de mesurer le degré de concordance entre la détresse exprimée par les parents d’un enfant en rémission de cancer et la détresse perçue par l’oncologue. Au total, 61 parents d’un enfant en rémission de cancer (de 4 années à 6 années de rémission) sont recrutés dans les hôpitaux belges (Province de Liège). Les parents remplissent des questionnaires relatifs à l’intolérance à l’incertitude (QII), aux croyances positives à l’égard de l’inquiétude (PSI-II), aux inquiétudes relatives à l’évolution de la santé de l’enfant (QIPS-R15), à l’orientation de l’attitude face à un problème (QAP), à l’évitement cognitif (QEC), aux ruminations (Mini-CERTS) et à l’anxiété/dépression (HADS). Huit oncologues ayant pris en charge l’enfant répondent au questionnaire «OncoMed» évaluant leur perception de la détresse du parent (e.g. anxiété, inquiétudes). Les parents souffrent d’anxiété, d’inquiétudes relatives à la santé de leur enfant et ont une faible tolérance à l’incertitude. Les oncologues perçoivent en moyenne, une détresse moins élevée que celle rapportée par les parents. L’étude souligne l’importance de détecter, dès la prise en charge de l’enfant, le facteur d’intolérance à l’incertitude chez le parent afin de lui proposer un suivi psychologique adéquat. Cette étude souligne enfin la nécessité de développer des outils de perception médicale de la détresse afin de renforcer la communication médicale et le suivi de ces familles.

Syndrome de platypnée-orthodéoxie: Une observation clinique perspicace

A. Canivet , P. Lancellotti

Rev Med Liege 2017, 72(11),494-498

Résumé : Nous rapportons le cas d’une patiente admise en unité de Soins Intensifs ayant présenté une dyspnée avec hypoxémie réfractaire après résection chirurgicale d’un kyste bronchogénique bénin. La démarche de recherche étiologique a permis d’écarter les causes classiques d’hypoxémie postopératoire. On mettra en évidence, par la suite, un syndrome de platypnée-orthodéoxie. Les examens complémentaires démontreront l’existence d’un foramen ovale perméable. Cette situation, compatible avec le syndrome présenté, a été redevable d’une intervention de fermeture percutanée autorisant une disparition immédiate des symptômes, confirmant le diagnostic.

Concertation multidisciplinaire: l’expérience et les difficultés des professionnels du secteur ambulatoire. Une étude qualitative

L. Buret , C. Duchesnes , M. Vanmeerbeek , G. Henrard , D. Giet

Rev Med Liege 2017, 72(11),499-504

Résumé : Le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, et la préférence des patients pour les soins à domicile demandent plus de travail d’équipe. La Concertation Multidisciplinaire (CM) est une modalité favorisant le dialogue entre différents prestataires de soins au bénéfice des patients en perte d’autonomie. Bien que financée par l’assurance-maladie, elle est peu utilisée. Cette étude qualitative visait à explorer les raisons de ce manque d’utilisation de la CM par les professionnels de santé. Des entretiens semi-structurés individuels ont été menés avec des prestataires d’aide et de soins ayant déjà participé à une CM. Une analyse thématique a été menée par deux chercheurs de façon indépendante. Pour les répondants, la CM est importante pour améliorer le soutien aux patients et à leur famille. Elle permet de définir leur champ d’action, de se rencontrer et de se coordonner. Par contre, les tâches administratives, les contraintes logistiques et l’absence de culture de travail multidisciplinaire sont mentionnées comme des obstacles. La CM place le patient au centre, et permet aux professionnels de se rencontrer et de définir ensemble un plan de traitement. La variété des pratiques et des cultures de travail limite l’intérêt de la méthode.

Le médicament du mois. Evolocumab (Repatha®) : Anticorps monoclonal anti-PCSK9 comme nouveau traitement hypocholestérolémiant puissant

C. Wallemacq

Rev Med Liege 2017, 72(11),505-512

Résumé : L’evolocumab est un anticorps monoclonal totalement humain anti-ProProtein Convertase Subtilisin/ Kexin9 (PCSK9). La PCSK9 est une enzyme circulante sécrétée par le foie et joue un rôle clé dans le turnover des récepteurs au LDL (LDL-R). La fixation de la PCSK9 sur le domaine extracellulaire du LDL-R entraîne la dégradation de ce récepteur dans le lysosome à la place de son recyclage vers la membrane cellulaire. En découlent une réduction de nombre de LDL-R en surface, une diminution de la captation du LDL-C et une augmentation des taux plasmatiques de cholestérol LDL (LDL-C). L’inhibition de la PCSK9 constitue une nouvelle voie de réduction du LDL-C. Les anticorps monoclonaux anti-PCSK9 sont les premiers inhibiteurs de la PCSK9 approuvés et disponibles. L’efficacité et la sécurité d’emploi ont été étudiées dans des essais contrôlés versus placebo ou versus comparateur actif (ézétimibe) d’une durée de 12 à 76 semaines. La réduction moyenne de LDL-C par rapport à la valeur basale varie entre 50 et 60 % en complément à un traitement par statine. L’evolocumab entraîne également une réduction significative du LDL-C en monothérapie chez les patients intolérants aux statines. L’evolocumab est également efficace dans la réduction du cholestérol total, du cholestérol non-HDL, de l’apoprotéine B et de la lipoprotéine(a). La sécurité d’emploi et la tolérance sont correctes. L’evolocumab est commercialisé sous le nom de Repatha®, administré en souscutané à la dose de 140 mg toutes les 2 semaines ou de 420 mg une fois par mois. Repatha® est autorisé au remboursement en Belgique, sous conditions, pour le traitement de l’hypercholestérolémie chez les patients atteints d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote (HFe) et homozygote (HFo).

Vignette diagnostique de l’étudiant. Diagnostic différentiel des douleurs des membres inférieurs chez le patient diabétique

J.-C. Philips , M. Rorive, A.J. Scheen

Rev Med Liege 2017, 72(11),513-518

Résumé : Cette vignette a pour but d’illustrer la démarche clinique permettant un diagnostic différentiel entre une artériopathie, une neuropathie et une atteinte ostéo-articulaire face à un patient diabétique de type 2 consultant pour des douleurs des membres inférieurs. La démarche médicale globale est privilégiée, se basant sur des éléments anamnestiques et cliniques qui doivent guider les investigations paracliniques.

Centre hospitalier universitaire de Liège Revue Médicale de Liège depuis 1946
ISSN : 0370-629X et e-ISSN : 2566-1566
Rédacteur en chef : A.Scheen
Copyright : Revue Médicale de Liège 2002
Dernière modification : 23-11-2017
Université de Liège